• Retour d'une chroniqueuse

     

     

    Bonjour à tous,

     

    Aujourd'hui, c'est le retour de lecture de Alibooks que je partage.

     

    Merci à elle pour ce sympathique article et pour cette jolie photo qui l'accompagne.

     

    "Pour une première romance historique, je ne suis absolument pas déçue! Je vous la recommande fortement !"

     

    Et pour l'article en entier, c'est par ici :

     

    https://aliboooks.wordpress.com/2020/07/06/lenvol-du-papillon-de-nadine-deconinck-cabelduc/?fbclid=IwAR2UWTcX35pVu8_EpKa9ezg4qh8U-5bVE21NJ5JpguwkegkA3c87v5hCZPs

     

     

    Et si vous avez besoin d'idées pour vos lectures d'été, je vous propose celles-ci :

     

     

    Retour d'une chroniqueuse


    2 commentaires
  • Les petits mouchoirs de Cholet

     

     

     

    Bonjour à tous,

     

     

    Voici mon retour sur : 

     

     

    Les petits mouchoirs de Cholet

     

    Isabelle Artiges

     

     

    ❤❤❤

     

    À la mort de son père, Louise, 10 ans, va vivre à Paris chez sa sœur et son beau-frère. De ce jour, elle porte en elle la cicatrice de la séparation d’avec sa mère qui est recueillie par le seul frère de la fratrie.

    Quelques années plus tard, la Première Guerre mondiale éclate. Paul, médecin tombé sous le charme de Louise, la convainc de le suivre au front. Au mépris des convenances et de ce que pense sa famille, elle accepte et devient aide-soignante. Elle se verra aussi confier des missions dangereuses.

     

    Mon avis :

     

    La plume est agréable à lire. L’histoire est plaisante même si certaines descriptions ralentissent le rythme. Sans vraiment m’attacher à Louise, elle a malgré tout su s’attirer ma sympathie. J’ai beaucoup aimé le personnage de Paul aussi, tout en retenu.

    Ce livre abordant la Première Guerre mondiale et qui plus est essentiellement d’un point de vue médical, j’ai été étonnée qu’il n’y ait pas fait mention des « gueules cassées ».

    Autre point surprenant, la guerre fait rage mais nos deux héros s’octroient un retour à Paris pour Noël et quand Louise se trouve en manque de sa famille, il lui est accordé aussitôt la possibilité de partir pour un mois entier. Je ne suis pas une spécialiste des pratiques de l’époque mais cela m’a semblé peu crédible.

    Un avis en demi-teinte donc.

     

     

     


    3 commentaires
  • Tarte au citron

     

    Bonjour à tous,

    Petite recette sucrée aujourd'hui.

    J'adore ce gâteau qui arrive à détrôner le chocolat à mes yeux (et c'est pas peu dire !)

     

      tarte au citron

    Pour la pâte sablée

     

    Préparation : 10 min - Temps de pause : 30 min - Cuisson : 10 à 15 min

     

    Ingrédients : 150 g de farine + 50 g de Maïzena

    100 g de sucre (personnellement : 60 g)

    1 sachet de sucre vanillé (perso : néant)

    1 oeuf

    100 g de beurre

    1 pincée de sel (perso : néant)

     

    Dans une terrine, mélangez les sucres, le sel, la farine, la maïzena et l'oeuf. Travaillez rapidement du bout des doigts et incorporez peu à peu le beurre coupé en petits dés.

    Ajoutez si besoin un peu d'eau. Pétrissez. Lorsque la pâte est bien homogène, formez une boule et laissez reposer 30 min.

    Préchauffez le four à 200°C. Etalez la pate. Faites cuire le fond de pâte à blanc pendant 10 à 15 min.

     

    Pour la garniture :

     

    2 citrons

    75 g de beurre

    100 g de sucre (j'en mets moins - 80 g)

    1 sachet de sucre vanillé

    2 oeufs

    20 g de Maïzena (2 cuil à soupe rases)

     

    Dans une casserole, faites fondre le beurre.

    Hors du feu, dans le beurre refroidi, mélangez les sucres, les oeufs entiers l'un après l'autre, la Maïzena et le jus des citron (15 cl).

    Faites chauffer à feu doux en remuant jusqu'à ce que le mélange épaississe un peu. Retirez du feu.

    Versez sur la pâte sablée préalablement cuite à blanc. Laissez refroidir le tout à température ambiante.

     

    Bon appétit

     

     


    8 commentaires
  •  

    Le ciel de Darjeeling

     

    Bonjour à tous,

    J'ai entamé cette lecture plutôt confiante,

    mais finalement je suis plutôt déçue par ce roman.

     

    Le ciel de Darjeeling

     

    Nicole Vosseler

     

    ❤❤

     

    1876. Après la mort de son père, Helena se voit plus ou moins contrainte d’épouser Ian Neville, un riche planteur de thé en Inde pour assurer l’avenir de son jeune frère. Mais le passé de Ian recèle bien des mystères. Alors que son mari est en voyage, Helena reçoit la visite d’un homme rencontré juste avant son départ de Londres. Quel lien unit sans le savoir les deux hommes ?

    Mon avis : 

    Le livre se découpe en trois parties. La première, relate la rencontre entre Helena et Ian. L’évolution de leur rapport ne m’a guère convaincu. Et peut-être encore plus du point de vue de la jeune fille. Rien ne laisse apparaître pour moi la naissance de l’amour qu’elle éprouve pour Ian, j’ai eu l’impression que l’aveu qu’elle fait une nuit est comme un cheveu tombant sur la soupe.

    La deuxième partie est sur l’enfance de Ian. Je dois avouer que j’ai mis un certain temps avant de me rendre compte qu’il s’agissait de cela (je ne suis pas la seule, vu un autre avis laissé sur le net, ce qui veut dire que cette partie est peut-être mal amenée). 

    Et au début, avant qu’il soit vraiment question de Ian devenu plus grand, cela ne m’a guère passionné la façon dont ses parents se rencontrent et s’aiment sous les yeux de Mohan, l’oncle de Ian. Tout est trop hâtif.

    La troisième partie, il s’agit du dénouement qui a été bâclé et reste peu crédible à mes yeux. Helena semble une vraie girouette et elle apparaît immature alors que cela n’était pas mon sentiment avant.

    Certains dialogues étaient peu représentatifs de l’époque, et m’ont quelque peu déroutée ainsi que le tutoiement entre Helena et Richard alors qu’ils se connaissent à peine.

    Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Helena n’a pas su m’émouvoir. Je n’ai éprouvé aucune empathie pour elle. Et à peine pour Ian. J’ai juste ressenti de la compassion pour ce qu’il a subi enfant. 

    Un autre point m’a fait tiquer : la gifle qu’il donne à Helena. J’ai trouvé ce geste disproportionné vu ce qui l’a déclenché et j’espérais qu’il y aurait une « bonne » raison pour qu’il l’ait fait (du point de vue de Ian, pas du mien puisque il n’y en aura jamais pour moi) mais non. 

    Il y a de (trop) longues descriptions, même s’il est intéressant de découvrir l’Inde du 19ème siècle, les coutumes, la culture du thé, la domination anglaise. J’avoue que j’ai décroché plus d’une fois. 

    Bref, vous l’aurez compris, je n’ai pas du tout été embarquée par cette histoire. Mais cela ne reste que mon avis. Après coup, j’ai vu qu’il y avait beaucoup d’avis positifs sur ce roman.

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires