• Ciao Bella

     

    Bonjour à tous,

     

    je vous retrouve aujourd'hui pour un nouveau retour de lecture : 

     

    Ciao Bella

    Serena Giuliano

    (Pocket)

    ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

     

    Résumé :


    Anna a peur – de la foule, du bruit, de rouler sur l'autoroute, ou encore des pommes de terre qui ont germé... Et elle est enceinte de son deuxième enfant. Pour affronter cette nouvelle grossesse, elle décide d'aller voir une psy.

    Au fil des séances, Anna livre avec beaucoup d'humour des morceaux de vie. L'occasion aussi, pour elle, de replonger dans le pays de son enfance, l'Italie, auquel elle a été arrachée petite ainsi qu'à sa nonna chérie. C'est toute son histoire familiale qui se réécrit alors sous nos yeux...

    À quel point l'enfance détermine-t-elle une vie d'adulte ? Peut-on pardonner l'impardonnable ? Comment dépasser ses peurs pour avancer vers un avenir meilleur ?

     

    Mon avis :

    Ce livre me faisait de l’œil depuis un moment. Je l’avais souvent vu passer sur les groupes de lecture que je fréquente sur Facebook et les retours étaient assez (trop?) enthousiastes. J’ai bien aimé. Je l’ai trouvé plutôt sympathique mais il m’a manqué un petit quelque chose.

    Avec l’auteure (j’ai en effet cru comprendre que sous couvert de fiction il s’agit d’une autobiographie) nous avons en cela de commun : une première grossesse qui s’est soldée par l’arrivée d’un petit garçon né prématurément à 28 semaines (enfin, en ce qui me concerne, c’est 28 semaines officiellement car on compte en semaines d’aménorrhée mais j’en étais à 27 d’après les calculs de ma gynéco), un – quasiment - même poids de naissance (mon bébé faisait 1 kg 090 et non 1 kg 190 - je peux vous assurer que 100 g c’est important yes).

    Curieux hasard, mon fils est aussi né un lundi et il aurait pu s’appeler Samuel car c’est un prénom qui était tout en haut de ma liste.

    J’ai ensuite connu une deuxième grossesse (une petite fille pour moi aussi mais qui n’a pas eu la même chance que la petite Mia puisque j’ai fait une fausse-couche à 5 mois). Il est clair qu’aborder une seconde gestation dans ces conditions c’est plutôt angoissant (même si je n’ai pas vu de psy pour ma part mais bon, je ne suis pas non plus hypocondriaque). J’avoue que cela a été un peu surprenant au début, voire déroutant de lire ces anecdotes.

    En bref, je dois avouer que je m’attendais à une bonne dose d’émotion que je n’ai pas trouvée. Il se veut drôle (et souvent il l’est), il se lit facilement et connaît un beau succès. Peut-être que j’en attendais trop, comme souvent quand un livre fait beaucoup parler de lui. Il faut préciser aussi que l’auteure tient un blog qui est apparemment très suivi et que l’écriture de ce roman fait suite à sa réussite sur les réseaux sociaux. Il n’y a d’ailleurs pas vraiment d’intrigue, il s’agit plutôt du cheminement qui va conduire l’héroïne à être mieux dans sa vie.

    Je ne suis pas parvenu à m’attacher à Anna, ce qui n’est pas un bon point non plus. Et si on peut aimer le lien qui l’unit à sa psy, je ne suis pas sûre que cela soit très réaliste.

    Je ne rejoins donc pas l’enthousiasme de beaucoup de lectrices (et quelques lecteurs) mais si vous aimez les histoires légères (même si les sujets de fond ne le sont pas), sans prise de tête n’hésitez pas.

     

     


    5 commentaires
  • Shadows

     

    Bonjour à tous,

    Nouveau retour de lecture.

     

     

    Shadows

    Alexandra Biedermann

    (Bookelis)

    ❤❤❤❤❤

     

    Samantha Beckoff est responsable des services de sécurité d'un institut de recherche en ville de Genève. Nicolas Richmann vient d'en reprendre le poste de responsable des services techniques.
    Quand une série d'événements vient remettre en cause la sécurité des laboratoires, et par là même, celle de la population de la ville de Genève tout entière, la collaboration entre les deux équipes est plus poussée que jamais.
    Ensemble, Nicolas et Samantha vont devoir s'armer de courage pour affronter des ombres aux desseins aussi cruels que pervers.
    Comprendront-ils ce qu'il se passe réellement avant qu'un virus du type Ebola ne se répande au beau milieu de la ville?

     

    Mon avis :

     

     

    Je remercie Alexandra Biedermann et Simplement Pro pour ce service presse.

    Un bon suspens. Notamment à partir du dernier tiers, j’ai eu du mal à lâcher le roman pour vaquer à mes occupations. Je voulais connaître le fin mot de l’histoire. L’auteure brouille les pistes et on soupçonne tour à tour plusieurs personnes. Moi qui ai tendance à deviner le coupable assez vite, je dois avouer que là j’ai eu du mal. Bravo donc à l’auteure.

     

    J’ai eu en revanche plus de mal avec la romance entre Nicolas et Samantha. Sans doute est-ce dû aux redondances concernant ce pan de l’histoire. Il y a en effet beaucoup de répétitions du même genre qui alourdissent le texte (pas seulement sur la petite idylle d’ailleurs). Ceci dit, ces personnages sont plutôt attachants comme d’autres qui gravitent autour d’eux.

     

    Une autre chose m’a gênée, mais il s’agit là d’un point de vue très personnel, ce sont les nombreuses références à la foi. Comprenons-nous bien, je respecte les croyances de chacun – et ce quelle que soit la religion – mais lire un roman où il en est question ce n’est vraiment pas ma tasse de thé. Cela a donc nui à ma lecture.

     

    Bonne lecture,

     

    https://livre.fnac.com/a14651822/Alexandra-Biedermann-Shadows


    7 commentaires
  • L'atelier des souvenirs

     

     

     

    Bonjour à tous,

     

     

    Voici mon retour sur :

     

     

    L’atelier des souvenirs

     

     

    Anne Idoux-Thivet

     

     

    (Michel Lafon)

     

     

     

    ❤❤❤❤

     

     

    Après avoir traversé une longue période de chômage difficile, Alice, une jeune femme particulièrement timide, décide d’animer des ateliers d’écriture. Elle signe d’abord avec deux maisons de retraite à laquelle s’ajoute ensuite une école primaire.

    Au contact de ses différents élèves et de Chloé, ergothérapeute dans l’une des maisons de retraite avec qui elle sympathise, Alice va peu à peu s’épanouir.

    Au fil des ateliers et des écrits des uns et des autres, des liens se tissent entre Alice et les pensionnaires des deux établissements et ces derniers ne tardent pas à comprendre qu’Alice n’est pas heureuse. Chacun de leur côté va avoir à cœur de lui trouver un amoureux.

     

    Mon avis :

     

     

    Un roman sympathique où alternent, au gré des chapitres, les narrations et le travail des résidents (même si certains passages sont un tantinet ennuyeux).

     

     

    Comme il y a énormément de personnages, on s’y perd un peu mais on s’attache malgré tout à chacun malgré leur différence. J’ai beaucoup aimé Germaine, Suzanne, Lucien et Pierre notamment ainsi qu’Élisabeth et George.

     

    Bon, il y a une avalanche de bons sentiments (sans doute trop) et ce n’est pas toujours crédible. La fin est un peu trop brutale. Il aurait été bon de mettre un paragraphe supplémentaire pour le happy end (je ne spolie pas, c’est évident dès le départ).

     

    C’est malgré tout un roman qui fait du bien et qui sous des abords légers, parle de solitude, de vieillesse, de dégénérescence, de mort même.

     

    Comment ne pas passer à côté de sa vie sous peine de regrets. Comment occuper les mois ou années qui restent sans se morfondre (j’ai d’ailleurs bien aimé la mission que se sont donnée les résidents des Mirabelliers pour aider Alice à rechercher son ancien amoureux)

     

    Bonne lecture,

     

    L'atelier des souvenirs

     

     


    8 commentaires
  • Et encore un

     

     

    Bonjour à tous,

    Encore une lectrice qui a adoré ce roman.

    Voici ce qu'elle en dit sur sa page de lecture :

     

    La très jolie couverture et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée et j'ai commencé ma lecture avec grand plaisir.

     

    Nadine DECONINCK-CABELDUC nous emporte en 1830 où nous faisons connaissance avec les familles d'Albret, de Noyal et de Bressac.


    Elle nous conte le destin d'Elisa, jeune fille, joyeuse, simple, déterminée, éprise de liberté qui vit tranquillement en Guadeloupe lorsque ses parents décident de l'envoyer en France, chez son oncle et sa tante paternels afin d'apprendre les bonnes manières inculquées aux jeunes filles pour évoluer dans la haute société..
    Sa rencontre avec Alexandre de Noyal, jeune comte charmant promis à sa cousine, va-t-elle changer le cours de sa vie ?

    L'auteure nous offre une très jolie romance historique, douce et élégante, très bien écrite et documentée qui nous fait vraiment voyager et rêver.


    Elle dépeint avec justesse les protagonistes de son roman, les rendant ainsi authentiques et attachants et évoque divers thèmes outre l'amour, l'abolition de l'esclavage dans les Antilles, les mariages arrangés et la vie bourgeoise au XIXème siècle .

    J'ai ADORE cet ouvrage que j'ai pratiquement lu d'une traite tant il me passionnait et refermé à regret.

    Un très bon moment de lecture.

     

    Un grand merci à cette lectrice pour ce retour qui m'a beaucoup touchée. 

     

    sources : Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/

    Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com


    2 commentaires
  • Le repaire au choeur de pierre

     

    Bonjour,

    j'espère que tout le monde va bien.

    Je vous retrouve pour un retour de lecture :

     

    Le repaire au chœur de pierre

    Aline Delpian

    (bookélis)

     

    ❤ ❤ ❤ ❤

     

    Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteure et Simplement Pro pour ce SP.

     

    Depuis la disparition de son chien Laury, Gaëlle est inconsolable. Elle apprend que d’autres chiens ont disparu et que cela coïncide avec l’arrivée d’un nouveau locataire dans son immeuble, locataire qui ne la laisse pas indifférente alors que sa relation avec un collègue connaît ses dernières heures.

    Qui est Arnaud qui ne semble pas avoir de travail fixe ? A-t-il un lien avec la disparition de tous ces chiens ? Pourquoi les a-t-on enlevés ? Sont-ils encore vivants ? Gaëlle est en proie à de nombreuses questions et tente de comprendre ce qui se passe dans la petite ville.

     

    Mon avis :

     

    Un petit suspense sympathique, un soupçon de romance, une dose d’originalité et une écriture fluide et simple font de ce roman une lecture agréable. Je me suis laissé prendre par l’histoire avec plaisir. Je me suis attachée à Gaëlle, un peu perdue au départ mais qui se révèle une jeune femme décidée et tenace. J’ai bien aimé Marthe, sa gentille voisine avec qui elle a noué des liens solides et sincères. J’ai apprécié l’ambiguïté du personnage d’Arnaud. Il y a aussi l’acariâtre voisine, toujours à tenter de fouiner dans la vie des autres locataires et d’autres personnages secondaires que je vous invite à découvrir en lisant ce court roman pour un moment de lecture légère qui aborde malgré tout un thème important : celui du trafic d’animaux.

    J’ai reçu ce SP avec l’ancienne couverture (réalisée par l’auteure elle-même qui semble avoir plusieurs cordes à son arc). Je voulais vous montrer la nouvelle mais cela ne fonctionne pas. Cependant en cliquant sur le lien en bas, vous pourrez la découvrir.

    Je dois avouer avoir une petite préférence pour la première.

    Vous trouverez ce roman sur plusieurs sites (Fnac, Cultura, Amazon)

     

    https://www.amazon.fr/repaire-au-choeur-pierre-ebook/dp/B07SH76D9Z/ref=tmm_kin_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=&sr=

     

    Bonne lecture,


    4 commentaires