•  

      Citations extraites de L'envol du papillon"

     

     

    Bonjour à tous,

     

     

     

     

     Citations extraites de L'envol du papillon"

     

     

     Je vous propose de découvrir

     

     Citations extraites de L'envol du papillon"

     

     

    "L'envol du papillon"

     

     

     Citations extraites de L'envol du papillon"

     

     

    à travers quelques citations

     

     

     

     

     

     

    Citations extraites de L'envol du papillon"

     

     

    Vous pouvez retrouver 

    "L'envol du papillon"

    sur Amazon

    en version e-book 

     

     

     

    https://www.amazon.fr/Lenvol-du-papillon-Nadine-DECONINCK-CABELDUC-ebook/dp/B07B15XSZ8/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1521740204&sr=1-2&keywords=l%27envol+du+papillon 

     

    Citations extraites de L'envol du papillon"

     

     

     


    11 commentaires
  •  

     

    De tes nouvelles

    Agnès Ledig

    (Pocket)

     

    ❤❤❤❤❤

     

    Ecrire une suite  (ici celle de « On regrettera plus tard) est à mon avis toujours chose délicate. Il arrive que ce soit aussi bien (du moins est-ce mon avis par exemple « Alexandre » de Paulina Simons qui égal le tome 1 « Tatiana » - par contre le 3e m’avait profondément déçue). Parfois, le tome 2 est même mieux (Je pense au livre « les yeux jaunes du crocodile » de Katherine Pancol que j’ai personnellement préféré à « la valse lente des tortues ». On oubliera le 3e, très décevant).

    J’avoue tout de même souvent être un peu déçue par les suites (peut-être est-ce la raison pour laquelle je n’en fais pas moi-même malgré les demandes parfois exprimées par mes lecteurs). C’est un peu le cas ici. Rien à redire sur la plume elle-même mais je trouve Valentine un peu -beaucoup- frivole dans sa façon d’agir. Éric est de retour. Elle l’aime et voudrait construire quelque chose avec lui mais l’arrivée d’un bûcheron lui fait perdre la tête, au point d’être complètement perdue. Elle ne sait pourtant rien de lui, n’a fait que le croiser de loin (avant de s’en approcher mais là, la scène n’était pas des plus crédibles à mes yeux).

    Autre point litigieux pour moi. Le don d’Anna-Nina et de Gustave. Bon j’ai déjà un peu de mal avec ce genre de croyance, (mais pourquoi pas, après tout) mais combien de chance il y a-t-il pour que sur un petite groupe de 5 personnes, deux en soient doté, à la limite pour une même famille on pourrait invoquer la génétique mais là, il n’en ait rien ?

    Enfin, je vais revenir sur une scène qui m’a semblé à la fois peu crédible et qui n’a rien de romantique. Celle du stérilet. Combien d’hommes seraient prêts - et apte à le faire - d’enlever le stérilet de leur compagne pour lui faire un enfant ? Tout le monde n’est pas sage-femme ! Je ne me serais même jamais risqué à le faire pour moi.

     

    Vous l’aurez compris, je n’ai pas trouvé que c’était le meilleur roman qu’Agnès Ledig a écrit.

     

     

     

     

     

     

     


    11 commentaires
  •  

    Bonjour à tous 

     

     

    pas de coeur cette fois-ci car pas du tout convaincue par cette lecture.

    Jugez-en par vous même :

     

    Haut les cœurs

    Caroline Noël

    (Charleston)

     

     

    Tout va bien dans la vie de Chloé. Entre son couple, ses enfants, ses trois amis, son métier d’hôtesse de l’air et son blog qui marche super bien, elle est pleinement heureuse.

     Jusqu’au jour où un incident auquel elle assiste vient faire basculer ce bonheur sans nuage.

     

    Mon avis :

    J’ai trouvé ce roman ennuyeux. La faute au style d’abord. J’avais l’impression de lire une histoire qu’on raconte et non de la « vivre » (je ne sais pas si je suis très clair, là).

    Du coup, j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire… pour être honnête, je n’y suis jamais parvenue.

    Ensuite, « le secret » que Chloé tente de garder  alors qu’il la ronge de l’intérieur : je n’’en ai pas compris le sens. Sa réaction à l’événement auquel elle a assisté me semble assez  compréhensible au fond (même si certaines personnes auraient agi différemment, j’en conviens). Alors pourquoi vouloir le cacher à ses amies et, par ricochet, à son mari. Son silence l’étouffe, ça je peux le comprendre.

    J’ai donc eu beaucoup de mal à croire en cette histoire. Quand on dénouement… il est tellement improbable !

    J’ai toujours du mal à rédiger des articles quand je n’aime pas une lecture. Je suis bien placée pour savoir combien un auteur met de sa personne et de ses espoirs dans ses histoires.  Ceci dit, il s’agit là d’un avis tout personnel puisque j’ai lu sur Amazon et la Fnac (oui j’aime bien faire ma curieuse pour savoir ce que les autres lecteurs pensent des romans que je lis) : aussi étonnant que cela paraisse, je n’y ai vu que des lecteurs enthousiasmés par leur lecture.

    Alors, si le livre vous tente quand même, je vous laisse juge…

     

     


    9 commentaires
  •  

    Bonjour à tous

    voici l'une de mes dernières lectures :

     

    Un merci de trop

    Carène Ponte

    (éditions Michel Lafon)

     

    ❤❤❤❤

    Résumé :

    Sage et obéissante depuis le jour de sa naissance, Juliette a tour à tour été un bébé facile, une enfant modèle, une adolescente sans problèmes et une jeune fille rangée. À presque 30 ans, habituée à dire docilement oui à tout et effacée jusqu'à la transparence, elle ronronne dans la chaleur rassurante d'une vie sans remous d'assistante de gestion. Jusqu'à ce " merci " de trop, seule réponse qu'elle parvient à bafouiller après une énième humiliation professionnelle. Ouvrant brusquement les yeux sur le désert de son existence, Juliette décide de démissionner et d'enfin vivre ses rêves, au risque du désordre. 
    Et du désordre, il va y en avoir beaucoup... 

     

    Mon avis : Après avoir été une gentille fille qui fait tout le temps ce qu’on attend d’elle, Juliette finit un beau jour par tout faire valdinguer pour suivre ses propres rêves. Elle est soutenue par sa meilleure amie, Kathie. Elle est secrètement amoureuse de son voisin, surnommé Sexy Boy par les deux amies mais voit sa vie soudainement bouleversée pour le meilleur ou pour le pire.

    Bon l’histoire est assez convenue, on se doute de la fin. Certaines choses sont très improbables mais le livre est dans l’ensemble plaisant à lire. Adoptant un ton très léger et des références (par ex à doctissimo), il se veut parfois drôle. 

     

    Pas un coup de cœur mais un bon moment de détente.

     

    Citations :

     

     

     

     

    Bonne lecture,

     


    3 commentaires
  •  Avis d'une lectrice sur mon roman "l'envol du papillon"

     

     

    Coucou tout le monde,

    Voici un retour d'une lectrice.

     

     

    "Je suis en train de terminer " L'Envol du papillon" de Nadine Deconinck-Cabelduc Auteure, et j' avoue que je n'ai pas pu le lâcher, quitte à remettre à plus tard mes obligations d'auteure-éditeure...
    Nadine, tu m'as littéralement envoûtée avec ce roman, bien que j'aie eu du mal au début à rentrer dans la lecture, je t'expliquerai pourquoi.
    Un roman au sens noble du terme !

    Fort bien documenté, puisque l'action se déroule au 19è siècle, ce récit, dont le synopsis m'a attirée dès le début, m'a plu de prime abord.
    C'est fort bien écrit et tu es pour moi une grande romancière !
    Il ne te manque juste que quelques conseils que je me propose de te donner sur la ponctuation et les règles de typographie.
    Nadine, bravo ! 
     
    Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas régalée avec une lecture qui m'a tenue en haleine jusqu'à la fin ! "
     
     
     
    Cette critique m'a d'autant fait plaisir, que cette personne est elle-même écrivaine et qu'elle a un solide bagage littéraire. Nous nous connaissons depuis 2013 car je l'ai rencontrée lors d'un salon du livre, sans toutefois être proches. Donc, ce n'est pas un avis donné par complaisance, ce qui est parfois le cas quand il y a des liens affectifs entre mes lecteurs et moi.
     
    Si vous désirez, vous aussi, découvrir ce roman, voici le lien 
     
     
    Résumé :
     

    En 1847, à l’aube d'une révolution en France et de l'abolition de l'esclavage dans les colonies, la jeune Elisa d'Albret, élevée par un père anticonformiste et une mère non issue de la noblesse française, se voit contrainte par ses parents, de s'exiler en France pendant un an, afin de faire la connaissance de sa famille paternelle. D'un caractère fier et indépendant, elle se lie d'affection avec sa cousine, la charmante Mathilde, promise au séduisant Alexandre de Noyal, dont Elisa ne tarde pas à tomber amoureuse.

     

    Citation

     

     

     


    8 commentaires