• Le ciel de Darjeeling

     

    Le ciel de Darjeeling

     

    Bonjour à tous,

    J'ai entamé cette lecture plutôt confiante,

    mais finalement je suis plutôt déçue par ce roman.

     

    Le ciel de Darjeeling

     

    Nicole Vosseler

     

    ❤❤

     

    1876. Après la mort de son père, Helena se voit plus ou moins contrainte d’épouser Ian Neville, un riche planteur de thé en Inde pour assurer l’avenir de son jeune frère. Mais le passé de Ian recèle bien des mystères. Alors que son mari est en voyage, Helena reçoit la visite d’un homme rencontré juste avant son départ de Londres. Quel lien unit sans le savoir les deux hommes ?

    Mon avis : 

    Le livre se découpe en trois parties. La première, relate la rencontre entre Helena et Ian. L’évolution de leur rapport ne m’a guère convaincu. Et peut-être encore plus du point de vue de la jeune fille. Rien ne laisse apparaître pour moi la naissance de l’amour qu’elle éprouve pour Ian, j’ai eu l’impression que l’aveu qu’elle fait une nuit est comme un cheveu tombant sur la soupe.

    La deuxième partie est sur l’enfance de Ian. Je dois avouer que j’ai mis un certain temps avant de me rendre compte qu’il s’agissait de cela (je ne suis pas la seule, vu un autre avis laissé sur le net, ce qui veut dire que cette partie est peut-être mal amenée). 

    Et au début, avant qu’il soit vraiment question de Ian devenu plus grand, cela ne m’a guère passionné la façon dont ses parents se rencontrent et s’aiment sous les yeux de Mohan, l’oncle de Ian. Tout est trop hâtif.

    La troisième partie, il s’agit du dénouement qui a été bâclé et reste peu crédible à mes yeux. Helena semble une vraie girouette et elle apparaît immature alors que cela n’était pas mon sentiment avant.

    Certains dialogues étaient peu représentatifs de l’époque, et m’ont quelque peu déroutée ainsi que le tutoiement entre Helena et Richard alors qu’ils se connaissent à peine.

    Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Helena n’a pas su m’émouvoir. Je n’ai éprouvé aucune empathie pour elle. Et à peine pour Ian. J’ai juste ressenti de la compassion pour ce qu’il a subi enfant. 

    Un autre point m’a fait tiquer : la gifle qu’il donne à Helena. J’ai trouvé ce geste disproportionné vu ce qui l’a déclenché et j’espérais qu’il y aurait une « bonne » raison pour qu’il l’ait fait (du point de vue de Ian, pas du mien puisque il n’y en aura jamais pour moi) mais non. 

    Il y a de (trop) longues descriptions, même s’il est intéressant de découvrir l’Inde du 19ème siècle, les coutumes, la culture du thé, la domination anglaise. J’avoue que j’ai décroché plus d’une fois. 

    Bref, vous l’aurez compris, je n’ai pas du tout été embarquée par cette histoire. Mais cela ne reste que mon avis. Après coup, j’ai vu qu’il y avait beaucoup d’avis positifs sur ce roman.

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 2 Juillet à 18:07

    merci pour ta critique sur le roman... et merci pour ton com sur ma page! Je ne vais pas bien! j'ai réussi à pleurer au téléphone avec mon ami thérapeute! car j'ai eu la chance de tomber sur un beau profil enfin un mais on est loin il est à montpellier! bises

    2
    Jeudi 2 Juillet à 19:37

    Bonsoir ma douce amie

    Dommage que tu as été déçue par ce roman mais merci d'avoir mis ton avis et ta critique, je ne le connais pas, en ce moment je viens de commencer un roman qui s'intitule "je t'ai donné la vie" de Louise Voss, pour le moment il m'inspire bien, on verra par la suite.

    Un petit coucou de mon île pour venir te souhaiter une belle soirée et pour te remercier de ton gentil passage sur mon blog.

    Citation du jeudi 2 juillet 2020 : L'amour se nourrit de patience autant que de désir.

    Réelle ou virtuelle, ton amitié est comme un matin qui se lève et qui pointe son nez en douceur.

    Je te fais de gros bisous d'amitié de mon ti rocher un peu frais ce soir.

     

    3
    Vendredi 3 Juillet à 01:08

    Coucou Nadine, 

    bon voilà un livre que je n'achèterai pas. 

    J'attends de trouver "les cigognes n'en font qu'à leur tête" dans une police lisible et donc  pas en poche. Mais où j'ai tapé sur google, c'est une version brochée mais indisponible.

    Tant pis.

    Douce nuit et bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :